L'Arc de Triomphe

Formant la porte d’entrée de la vieille ville de Montpellier, l’Arc de Triomphe, d’une hauteur de 15 mètres, construit en 1691 en l’honneur de Louis XIV, se situe au bout de la Rue Foch et fait face à la promenade du Peyrou. Juste à côté se trouve l’imposant Palais de Justice. La Rue Foch est impressionnante pour ses beaux bâtiments du 19ème siècle.

La Cathédrale Saint Pierre

Non loin du Jardin des Plantes se trouve l’un des plus impressionnants édifices de la ville de Montpellier. Dans la rue de l’Ecole de Médecine, la cathédrale Saint-Pierre, de style gothique, a été fondée en 1364 après les guerres de religion et restaurée en 1867. Sa façade est ornée de ses deux tours impressionnantes qui servent d’entrée voûtée immense.

Le Château de Flaugergues 

À Montpellier, une folie décrit toute demeure qui servait de résidence secondaire à l’aristocratie sous l’Ancien Régime, et Montpellier était l’une des villes les plus importantes de France en matière de médecine, si bien que de nobles riches avaient construit des hôtels particuliers dans les faubourgs de la ville. Le Château de Flaugergues est l’une de ces folies et est considéré par beaucoup comme le plus original de la ville. Les jardins sont particulièrement beaux, ce qui fait de ce bâtiment spectaculaire un monument à visiter à Montpellier. Adresse : 1744 Avenue Albert Einstein, Montpellier.

Les Halles Laissac 

Inaugurées le 1er décembre 2018, les nouvelles Halles Laissac méritent un passage si vous visitez Montpellier. Situées face à la tour de la Babotte, ce lieu est destiné aux gourmand(e)s : on y trouve un caviste, un marchand de spécialités corses ou encore un pâtissier spécialiste des macarons. Vous pourrez y faire cuire viandes et poissons sur place. Ces nouvelles halles marquent le renouveau de ce quartier qui mérite d’y faire un tour. Ouvert du lundi au samedi de 8h00 à 20h00 et le dimanche de 8h00 à 13h30.

Les Halles Laissac 

Inaugurées le 1er décembre 2018, les nouvelles Halles Laissac méritent un passage si vous visitez Montpellier. Situées face à la tour de la Babotte, ce lieu est destiné aux gourmand(e)s : on y trouve un caviste, un marchand de spécialités corses ou encore un pâtissier spécialiste des macarons. Vous pourrez y faire cuire viandes et poissons sur place. Ces nouvelles halles marquent le renouveau de ce quartier qui mérite d’y faire un tour. Ouvert du lundi au samedi de 8h00 à 20h00 et le dimanche de 8h00 à 13h30.

Le Jardin des plantes 

Le plus ancien jardin botanique de France, créé en 1593 par Pierre Richer de Belleval, mérite vraiment une visite. Le poète Paul Valéry aurait composé quelques versets en y mâchant des pétales de rose. Découvrez les serres tropicales, mais aussi un Abricotier d’argent (ou Ginkgo) de 200 ans et un Phillyrea latifolia du 16ème ou 17ème siècle qui servait de boîte aux lettres pour les amoureux, qui ont caché des messages dans les interstices de son tronc noueux. Du Peyrou, descendez sur le boulevard Henri IV et vous tomberez sur le jardin des plantes.

L'Ecusson

La meilleure façon d’explorer les rues médiévales de Montpellier, dans l’Écusson, est de laisser votre plan dans votre poche et simplement vous promener. Parmi les rues les plus remarquables, la rue de l’Ancien Courrier, une rue étroite voûtée pavée de marbre blanc poli et bordée de boutiques chics, et la belle rue des Trésoriers de la Bourse. Pour voir au delà des belles façades, là où des joyaux architecturaux sont cachés, il vaut la peine de réserver une visite guidée avec l’office du tourisme, qui a la clé de la plupart des cours et des escaliers en pierre sculptée d’hôtels particuliers (demeures privées).

Au détour de ces petites rues, vous tomberez sur de belles petites places comme celle de l’Eglise Saint Roch avec son trompe l’œil ou la place de la Canourgue. Plus au sud de la place de la Comédie, vous pourrez admirer la Tour de la Babotte. Le bâtiment où se trouve la Chambre de commerce et d’industrie est également remarquable.

Le Musée Atger

Surnommé « Le Musée des Horreurs », vous y trouverez des crânes, cœurs, foies et poumons difformes ainsi que des organes sexuels bizarres, tous ces spécimens authentiques étant conservés depuis des siècles pour aider l’étude de l’anatomie. Vous devrez notamment passer devant un fœtus à deux têtes dans un bocal en verre trouble. Un musée bizarre et insolite qui fait partie des meilleurs musées au monde en la matière.

Les collections de médecine comptent également un exceptionnel ensemble de dessins et estampes réunis au Musée Atger. Juste à côté du musée de l’Anatomie et de la Cathédrale Saint Pierre, la vénérable Faculté de Médecine, un ancien monastère bénédictin, abrite donc ce musée qui est le plus ancien de Montpellier. Le musée possède une superbe collection de dessins des écoles française, néerlandaise, allemande, italienne et flamande, avec des œuvres de Rubens, Tiepolo, Carrache et Fragonard. Pour voir quelques dessins, stockés dans des armoires coulissantes, vous devrez passer par une bibliothèque poussiéreuse avec du plancher qui craque.

Le Musée d'Anatomie

Surnommé « Le Musée des Horreurs », vous y trouverez des crânes, cœurs, foies et poumons difformes ainsi que des organes sexuels bizarres, tous ces spécimens authentiques étant conservés depuis des siècles pour aider l’étude de l’anatomie. Vous devrez notamment passer devant un fœtus à deux têtes dans un bocal en verre trouble. Un musée bizarre et insolite qui fait partie des meilleurs musées au monde en la matière.

Les collections de médecine comptent également un exceptionnel ensemble de dessins et estampes réunis au Musée Atger. Juste à côté du musée de l’Anatomie et de la Cathédrale Saint Pierre, la vénérable Faculté de Médecine, un ancien monastère bénédictin, abrite donc ce musée qui est le plus ancien de Montpellier. Le musée possède une superbe collection de dessins des écoles française, néerlandaise, allemande, italienne et flamande, avec des œuvres de Rubens, Tiepolo, Carrache et Fragonard. Pour voir quelques dessins, stockés dans des armoires coulissantes, vous devrez passer par une bibliothèque poussiéreuse avec du plancher qui craque.

Le Musée Fabre

Le musée Fabre est le principal musée d’art de Montpellier et abrite l’une des plus grandes collections de peintures françaises en dehors de Paris. Le musée est situé à l’est de l’Écusson, et donne sur l’Esplanade Charles de Gaulle. Prenez le temps d’y aller, l’exposition permanente vaut le coup. Et n’oubliez pas que le premier dimanche de chaque mois, l’entrée est gratuite. Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.

Le Pic Saint Loup

Le Pic Saint-Loup est une montagne abrupte située à une vingtaine de kilomètres au nord de Montpellier. Le sommet culminant à 658 mètres se trouve dans un paysage entouré de falaises de calcaire et de vignobles, la marque de fabrique du Sud de la France. Le sommet est visible depuis une grande partie du département de l’Hérault, et inspirera les randonneurs et les grimpeurs. A pied, vous pouvez gravir le Pic Saint-Loup depuis le côté sud, sur un sentier de six kilomètres depuis Cazevieille, tandis que les falaises abruptes de la face nord peuvent être abordées avec l’aide d’un guide.

Le terroir viticole du Pic Saint-Loup est l’un des plus réputés du Languedoc-Roussillon, vous aurez donc après votre descente l’occasion d’aller visiter les caves et vignobles environnants. La plupart d’entre eux produisent de fabuleux rouges, avec des assemblages de syrah, grenache et mourvèdre.

La Place de la Comédie 

La Place de la Comédie avec sa Fontaine des Trois Grâces, une fontaine datant de 1776, est le cœur de la ville intra-muros. Sur le côté sud-ouest de la place se dresse le théâtre (Opéra Comédie). De là, les grands boulevards rayonnent vers la vieille ville (la plus grande partie de la zone piétonne), que l’on appelle l’Écusson (voir ci-dessous). Dans le quartier, se nichent, cachés derrière des façades anodines, de superbes hôtels particuliers. Habituellement fermés au public, certaines cours de ces demeures du 17 et 18ème siècles peuvent être découvertes grâce à des visites guidées.

Depuis la Place de la Comédie, vous verrez partir une esplanade abritée de platanes. D’ailleurs, au début de celle-ci se trouve l’office du Tourisme. Cette esplanade mène au Corum, un bâtiment qui abrite une salle d’opéra et de conférence construit en 1990 par Claude Vasconi. Depuis son toit, vous obtiendrez une vue superbe sur le quartier des Beaux Arts et l’arrière pays. L’esplanade Charles de Gaulle est souvent animée avec des marchés, mais aussi des festivals de saison comme les Hivernales et les Estivales.

La Promenade du Peyrou

Passez dessous l’arc de triomphe et vous arrivez sur la Promenade du Peyrou, un parc élevée sur deux niveaux, datant d’entre le 17ème et 18ème siècle, qui offre une belle vue autant sur les Cévennes que sur la mer. C’est en effet, le point culminant de Montpellier. Au centre se dresse une statue équestre du Roi Soleil, datant de 1828, tandis qu’à l’extrémité ouest de la terrasse se trouve un château d’eau monumental classé monument historique. Il est alimenté par l’aqueduc Saint-Clément, construit entre 1753 et 1766, et long de 14 kilomètres qui se termine par les « Arceaux » de 21,5 m de haut. Des deux côtés du châteaux d’eau, des escaliers mènent au boulevard des Arceaux où se tient le marché.

Depuis la Place de la Comédie, vous verrez partir une esplanade abritée de platanes. D’ailleurs, au début de celle-ci se trouve l’office du Tourisme. Cette esplanade mène au Corum, un bâtiment qui abrite une salle d’opéra et de conférence construit en 1990 par Claude Vasconi. Depuis son toit, vous obtiendrez une vue superbe sur le quartier des Beaux Arts et l’arrière pays. L’esplanade Charles de Gaulle est souvent animée avec des marchés, mais aussi des festivals de saison comme les Hivernales et les Estivales.

Quartier d'Antigone 

De la place de la Comédie, dirigez-vous vers le Polygone, un grand centre commercial avec de nombreuses boutiques, et traversez-le jusqu’au bout. De l’autre côté, vous arriverez dans le quartier d’Antigone. Non, vous n’avez pas changé de ville. Seulement d’architecture. L’architecte Ricardo Bofill a bâtit ce quartier qui s’étend jusqu’à la rivière du Lez, et qui est un bel exemple de l’architecture post-moderne. Profitez de la pelouse de l’Esplanade de l’Europe pour admirer l’Hôtel de Région, au bord du Lez. Le long du fleuve, vous pouvez également voir les nouvelles constructions que sont l’Arbre Blanc, et la Nouvelle Mairie.